Newsletter 3 Du 25 MAI 2018

Les amis de Neptune

La Newsletter des passionnés de Neptune et des passionnés de Neptune !

Le 25 Mai 2018 //3

Neptune De la Whitbread 1978 aux Legends Race et Route du Rhum 2018
SCOOP ! SCOOP ! SCOOP ! SCOOP !
J+5 Neptune est au 31°28’34″N-51°31’42″W date à laquelle nous publions ce message. 
Neptune a quitté Pointe-à-pitre pour sa transat! Après quelques jours de retard dûs à une mauvaise soudure sur la coque qui entrainait une voie d’eau et un identifiant électronique bien partique pour éviter les abordages en mer. L’équipe a initié une remontée vers les autres participants du rallye Atlantic back cruising.
Notre campagne Fosburit est prolongée jusqu’en juillet 2018. Nous avons trouvé un petit sponsor sur Amsterdam qui souhaite profité du bateau à La Hague. L’équipe de Fosburit est convaincue par notre beau projet et nous aide au mieux! 
Notre campagne de financement Fosburit est lancée depuis quelques semaines ! Nous avons récolté 2480€ sur 20000 comme objectif, nous recherchons une entreprise partenaire pour dépasser les 70% de notre objéctif!
RETROUVER DANS LA PROCHAINE NEWSLETTER
La suite des aventures de Neptune pendant la Whitbread 1978 et les protraits des marins qui étaient à son bord.
L’avancée de Neptune sur la transat Atlantic back cruising.
Des infos sur son accompagnement de la Route du Rhum 2018 et la préparation de la Legends Race
Des photos de 1978 et actuelles
Un point sur nos campagnes de financement
Jean CASTENET
Le 30 décembre 1985, le catamaran de 25 mètres Jet Services IV chavire dans l’Atlantique. Jean Castenet disparaît à l’âge de 35 ans. Les cinq autres marins du bord sont en survie. Serge Madec est touché, et Marc Guillemot a le bassin fracturé. Jean-Luc Nélias était aussi à bord et se souvient : «Marc voulait qu’on lui crève le ventre…» Vessie bloquée : impossible de pisser.«Il s’est vu mort, puis impotent à vie. Ensuite, on voit les choses, disons, différemment», souffle Madec.
Jean fut équipier du 12m JI France II en 1977 et France III en 1980, puis de 1981 à 1983 directeur technique pour la Coupe de l’America.
Notre vainqueur du quiz: Albert Jacobsoone
Si son nom ne vous dit rien c’est sans doute parcequ’il ne court pas après la médiatisation. Pourtant Albert est l’un desplus grands régatiers français comme vous pouvez le découvrir dans son palmarès ci-dessous. Il détient particulièrement le titre du français ayant participé au plus grand nombre d’America’s Cup avec 7 campagnes au compteur.
En 1981-1983 il était à Newport pour la coupe America. Jean Castenet était alors le directeur technique du challenge français.
Albert dit de lui: « Jean Castenet nous a appris la rigueur de la coupe America ».
Albert fait profiter maintenant de son expérience les plus prestigieuses équipes de régate et développe une activité de conseil et chef de projet en gréement.
1977 : 7e au championnat d’Europe junior de 420
1983 : Coupe de l’America à Newport sur France 3
1987 : Coupe de l’America à Fremantle sur French Kiss
(1/2 finaliste LVC)
Vainqueur du Tour de France en 1987 et 1988 sur Sète/Languedoc Roussillon
1992 : Coupe de l’America à San Diego sur Ville de Paris
(1/2 finaliste LVC)
1995 : Coupe de l’America à San Diego sur France 2-3
2000 : Coupe de l’America à Auckland sur 6e Sens
(1/2 finaliste LVC)
2003 : Coupe de l’America à Auckland sur Luna Rossa (1/2 finaliste LVC)
2007 : Coupe de l’America à Valence sur Areva
2014 : Remporte la 62 ème Giraglia sur Esimit Europa 2

Double champion de France de match-racing
Vice-champion d’Europe de match-racing
Champion du monde des 50 pieds IOR
Champion du monde de Corel 45
Vice-champion du monde de Mumm 36
Nombreuses victoires en match-racing international (grade 1) avec Marc Pajot, Marc Bouët, Bertrand Pacé et Thierry Péponnet.

Actualités de la Legends Race
Legends Race de Göteborg (Suède) à La Haye (Pays bas).

Neptune, après une étape à Cherbourg où une rotation d’équipage aura lieu, traversera pour la Suède. Nous avons publié dans les précédentes newsletters les informations vous permettant de nous rejoindre pour cette course dernière étape de la Volvo ocean race.

Une nouvelle de denière minute de l’organisation annonce un match racing à La Hague entre team Brunel et team Akzonobel. Le mercredi 27 juinvous pourrez assister sur Neptune à cette bataille entre deux VOR 65 pas vraiment fait pour le match racing. Cependant avec Peter Burling à la barre de Brunel et Simeon Tienpont sur Akzonobel le spectacle sera bel et bien au rendez vous.
Contactez nous pour réserver votre place à bord.
Notre projet Route du Rhum
De Saint Malo à notre île la Guadeloupe

C’est une date anniversaire pour la Route du Rhum et pour Neptune: les deux fêtent leurs 40 ans d’existence en 2018.

Nous ne pouvions laisser passer cette opportunité de faire un lien entre le bateau et cette course légendaire.
Nous serons donc à Saint Malo pour prendre ledépart le même jour que les 122 solitaires inscrits pour en découdre jusqu’en Guadeloupe: le 4 novembre 2018.
La guadeloupe se mobilise et nous espèrons trouver un soutien financier auprès des entreprises.
A l’instar de ce qui avait été organisé en octobre dernier à Saint-Malo, OC Sport Pen Duick, société organisatrice de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, en collaboration avec la Région Guadeloupe et la CCI des Îles de Guadeloupe, avait convié les acteurs économiques locaux et régionaux à la présentation du Club Rhum – Groupe Télégramme. Le 17 mai dernier, à l’hôtel la Créole Beach de Gosier, 80 entreprises ont répondu à l’invitation.
Moment convivial placé sous le signe de l’information et des échanges autour de cet événement majeur que sera le 40ème anniversaire de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, cette présentation du Club Rhum – Groupe Télégramme a été l’occasion pour Mathieu Sarrot, directeur des évènements chez OC Sport Pen Duick, d’évoquer les nouveautés 2018 à commencer par le nombre d’inscrits record mais aussi les parades d’ouverture et de clôture, et bien évidemment le rôle essentiel que jouera le Memorial ACTe en tant que lieu dédié aux arrivées et à la célébration des marins. Elle a par ailleurs permis d’en préciser les objectifs et cette volonté de fédérer les forces vives du territoire autour d’une course emblématique, mais aussi de créer des passerelles et des synergies avec les entreprises bretonnes, le tout dans un cadre privilégié. Une finalité sur laquelle les représentants de la Région Guadeloupe et de la CCI des Îles de Guadeloupe se sont appuyés pour insister sur l’importance de l’engagement des acteurs économiques locaux. Autant d’arguments qui ont séduit les participants et devraient insuffler au « Rhum » une dynamique supplémentaire dans la perspective de cette édition anniversaire !
Où en sommes nous ?
« Salut,
Tout va bien à bord, aucun soucis majeur (exploit neptunien). Nous sommes en plein anticyclone, toujours pas de poissons mais juste de belles poubelles flottantes, on a aussi sorti le génois 150% qui nous fait bien avancer dans la petole (ex. 5.5nds réel et 5 nds vitesse). Pour les photos ça devra attendre Cherbourg car le logiciel téléchargé (JPEG compressor) est devenu payant entre temps. On a eu 4-5 premiers jours de gros temps, bateau bien gité mais qui a bien avancé, on a rattrapé un bon retard sur les autres en avançant avec une belle moyenne de 8,5nds. Nos écarts vers l’ouest sur la carte correspondent à nos routes alimentaires et aux réparations de la gv neuve, qui dans les premières 24 heures à lâché, les coulisseaux de tête ( 2 premiers) se sont tordus lorsque la gv a « fasceillé » pendant la prise de ris. En tout cas le SAV elvstrom est très efficace, les coulisseaux on été remplacé par deux anciens qui sont en métal alors que ceux d’elvstrom sont en plastique. On a atteint une pointe de vitesse à 13 nds sinon 2 fois 360° au compteur réalisé par pierro et Benji.
Autrement nous avons trouvé un pilote automatique nommé Toufik l’élastique. Cela fait maintenant 4 jours qu’il barre tout seul comme un grand mais à 2 conditions, des voiles bien réglées et un vent suffisant, en effet Toufik se relâche et n’aime pas barrer dans le petit temps. Pour se venger il nous a même fait un petit 360° en pleine nuit.

Faites passer nos nouvelles à tout le monde, on écrira quelque chose de plus perso à nos proche le 25 mai.

Bises à tous!!!!!!!!! L’équipe navigante « 

 Cette semaine nous avons aussi eu une bonne nouvelle de La Volvo Ocean Racepuisqu’un de leur jour
naliste, Hugo Chartier, a écrit un article sur Neptune comprenant une interview de Bernard Deguy. Retrouvez ci-dessous l’interview de Bernard réalisée par Hugo:
« J’ai fait 3 étapes en 1973-74, la première sur Critère et les deux suivantes sur Pen Duick 6. »
Comment avez-vous vécu la première Whitbread 1973-74 ?
La première course autour du monde, ce n’était pas une course, c’était une découverte, une aventure, c’était tout ce que vous voulez quoi…
La deuxième course autour du monde sur Neptune, on avait 100 bouteilles de vin rouge par étape ! On jouait de la guitare ! On avait même créé un comité de lecture qui avait donné 10 bouquins par mec à bord !
Pourriez-vous nous décrire l’atmosphère à bord ?
Et bien c’était une découverte totale, il y avait une flotte complètement hétéroclite, à savoir, qu’il y avait des vieux bateaux en bois, il y avait deux bateaux neufs qui avaient été faits pour la course (dont Pen Duick 6), il y avait des bateaux de série, dont Aventure qui a gagné. Il y avait des Swan 62.. enfin c’était vraiment un truc totalement hétéroclite dans une aventure plus qu’une course. C’était une découverte d’un univers maritime, tout le monde était là bénévolement, il n’y avait aucune captation financière au niveau des bateaux, ni des équipages.
Chaque bateau était une histoire complètement folle dans laquelle il n’y avait aucun professionnalisme entre guillemets telle qu’est devenue la course autour du monde aujourd’hui.
Pourriez-vous nous parler du bateau Neptune, et d’ou vient ce projet ?
Alors Neptune c’est la deuxième course autour du monde. L’histoire commence lors des deux étapes Cape Town – Sidney, et Sidney – Rio sur Pen Duick 6 [en 1973-74].
D’abord je suis le plus vieux à bord de Pen Duick 6 avec Éric Tabarly. Je ne l’ai jamais rencontré avant. Je suis photographe, donc je l’ai bien entendu photographié parce que je travaille dans des revues nautiques, et c’est par l’intermédiaire du journal Neptune Nautisme que j’embarque pour remplacer deux équipiers qui ont été virés à Rio, quand il a démâté et qu’il a changé son mât.
J’apprends que j’embarque à Rio deux jours avant le départ de la deuxième étape, et je découvre un équipage incroyable, qui est le reflet de la façon dont Éric gère ses marins. Le premier qui se présente embarque !
À bord, il y a un équipage de bric et de broc de gens forts sympathiques, mis à part Olivier de Kersauson qui navigue avec Éric depuis Pen Duick 3.
Les autres ont soumis leur candidature pour un embarquement sur Pen Duick 6 (4 jeunes font leur service militaire à bord, dont Marc Pajot), et les autres sont des gens qui ont présenté leur candidature ; alors il y a un médecin du sport, un curé qui dirige une école de voile pour des jeunes à Nantes, il y a un architecte, il y a un officier radio qui vient de la Brittany Ferries… C’était hallucinant ! Bilan de l’opération, on finit premier de la deuxième étape… !
Moi j’ai débarqué à la fin de la deuxième étape pour rentrer à Paris pour travailler, mais Éric a descendu son deuxième mât le 29 décembre, juste avant d’arriver à Sydney. Comme je prenais l’avion le 5 ou le 6, il m’a demandé si je pouvais revenir pour la troisième étape.
On est arrivé à Rio 10 jours après le départ de la quatrième étape, qui était en fait une course poursuite !
Bilan, sur Pen Duick 6 j’ai rencontré Bernard Rubinstein – qui était prof de maths – à qui j’ai demandé de faire un reportage pour Neptune sur la dernière étape, et c’est comme ça qu’il est rentré dans le journalisme nautique. Avec Gilles Vaton, Bernard Rubinstein Daniel Gilles, on a discuté avec Éric.. puisque la Clipper Race partait deux ans après la premiere Withbread. On lui a dit “Éric il faut faire un bateau spécifique pour cette course’ donc on a fait dessiner un bateau, on avait quasiment trouvé un sponsor et au dernier moment on s’est retrouvé le bec dans l’eau.
Là on s’est dit ben merde, on va faire la prochaine Withbread avec notre bateau ! On est parti dans une recherche de sponsor qu’on n’a jamais trouvé, on a lancé le dessin chez André Mauric, qui nous a dit ‘bon vous êtes trois de Neptune’ le bateau s’appellera Neptune jusqu’à temps que vous trouviez un nouveau sponsor.
Pourquoi faire compliqué ? Comment se passe la recherche de sponsors ?
On n’a pas trouvé de sponsor, et je suis rentré dans un délire total. J’ai vendu ma maison en Bretagne, ce qui m’a permis d’avoir un tiers de la somme du bateau. J’ai emprunté les deux tiers avec le premier, et j’ai fait construire le bateau ! On était en course poursuite financière permanente et on a mis le bateau à l’eau avec 4 mois de retard, après le 14 Juillet 1977.
On est parti complètement essoré financièrement, sans aucun moyen et on a gagné la coupe Flyer ! C’était la coupe du bateau qui arrivait dans le meilleur état à la fin de la course !
Que s’est-il passé une fois la course terminée ?
Tout le monde est descendu du bateau en me disant merci, je me suis retrouvé avec je ne sais combien de milliers de francs de dette, et j’ai cherché à vendre le bateau immédiatement. Je n’ai réussi à le vendre qu’en 1982 ! Entre temps j’ai monté une école de voile avec, je l’ai loué pour des évènements, j’ai tourné un film avec : Les Quarantièmes rugissants avec Jacques Perrin.
Quand j’ai enfin trouvé un acheteur, j’ai dis « merci seigneur », et là j’ai tout arrêté, je suis retourné dans la photo et dans les convoyages.
Quel est votre lien avec la course aujourd’hui ?
Ce qui m’amuse c’est d’aller sur le site de la Volvo Ocean Race, de voir où en estDongfeng…
Le bateau quittera la Guadeloupe ce mois-ci pour quelques croisières en Méditerranée, avant de participer à la Legends Race le mois prochain. Départ le 21 juin.
PARTICIPEZ AU FINANCEMENT DE LA PREPARATION DE NEPTUNE AUX  COURSES AU LARGE !
REJOIGNEZ NOTRE CAMPAGNE SUR FOSBURIT 
Suite de l’HISTOIRE ! Découvrez Monsieur Bernar Deguy
Bernard Deguy est de ces hommes qui font d’une seule vie l’addition de plusieurs. Il est photographe de profession. Vous pouvez trouver une très belle interview sur lui et son actualité sur notre chaîne youtube Neptune.
  • Whitbread 1973-1974: deux étapes Cape Town – Sidney, et Sidney – Rio sur Pen Duick 6 avec Éric Tabarly et Olivier de Kersauson
  • Whitbread 1977-1978: propriétaire et skipper de Neptune
  • Commandant de l’Alcyone:1985 (le 13 Mai) : Alcyone se lance dans son voyage inaugural : la traversée de l’Atlantique. Le commandement a été confié à Bernard Deguy, avec à son bord Jacques Yves Cousteau, et tout son équipage.
  • En 1986, Bernard DEGUY achète « Three Legs of Man III » :
Il raconte : »Three Legs of Man III » est un Trimaran de course croisière, dessiné par KELLSAL et construit par Nick Keig sur l’ile de man en 1977, il est le fruit d’une longue collaboration puisque Nick Keig avait déjà fait dessiné ses 2 précédents trimarans par le même architecte.
Ainsi à eux deux, l’architecte et le marin, ils avaient pu éliminer au fil des expériences les défauts des 2 premiers.
Ce trimaran de 16m, je l’ai découvert en mer d’Irlande au mouillage en Avril 1981 après qu’il en ai fait la Transat et fini Second. Pendant 11 mois nous avons sillonné les côtes Bretonnes, fait une incursion en Sierra Leone et traversé l’Atlantique Cap vert / Marie Galante en 8 jours 11 heures ! ! !
Trois ans plus tard, je l’ai acheté pour le compte d’une société et skippé pendant 2 ans afin de suivre en direct les courses de multicoques avec des journalistes à bord :
– Tour de l’Europe en 1987
– Quebec ./ St Malo en 1988 (plusieurs milliers de mille avec 5 ou 6 personnes à bord à une vitesse de 8 / 9 nœuds de moyenne !
– Ecole de voile aux Glénans pendant 1 an
– Route du Rhum avec Anne Liardet en 1990
– Retraversée de l’Altantique en 1991
– Navigation en Bretagne pendant 1 an.
Le tri dernière génération de courses croisières avant que la multicoque ne devienne soit un engin de course type formule ou croisière synonyme de poids… et donc de moindre performance ! ! !
B. DEGUY
  • 1998 à 2009: il sera le Conseiller technique nautique de Jacques Perrin pour ses films « OCEAN » et  » LE PEUPLE MIGRATEUR « .
  • De juin à Août 2017 reportage Sur la Trace des Vikings: Départ de Bretagne Sud (Bénodet) pour une arrivée aux Shetlands sur une vedette de 9m30 pour accueillir durant 5 escales de 4 jours un photographe et un journaliste d’une revue nautique européenne (Italie, Allemagne, Hollande, Suède et Angleterre).
Un moment exceptionnel de voile
Le contexte: 6ème manche des Championnats Européens de Finn à Barcelone, Espagne vendredi 10 mars 2016.
C’était le dernier championnat comptant pour laséléction aux JO de Rio de l’équipe de Finn américaine. Deux américains sont à la lutte pour être qualifiés dans l’équipe: Zach Railey (voile USA4) et Caleb Paine(voile USA6).
Zach Railey n’a besoin que d’un point d’écart avec son adversaire pour le battre et finir premier de la journée, il décide donc de provoquer une situation de match racing à la bouée sous le vent pour faire passer presque toute la flotte et asséner la pire manche de Paine. Regardez avec quel talent il embrouille Paine à la bouée. Il finira la manche avec 10 points d’avance.
 Cependant le dernier jour de la compétition Caleb Paine fait une manche d’anthologie et gagne sa première sélectio aux JO.
REMERCIEMENTS A NOS NOUVEAUX SUPPORTERS
ENCORE 52 JOURS POUR ATTEINDRE LES 20000 €.
Nous remercions chaleureusement ceux qui viennent de rejoindre le cercle des passionnés:
Muriel MOUTOU, Pierre DANUS, Delphine QUENIART, Céline VERMEIRE, Benoit CELIER, DAUNAY CLAIRE, CHARRET Daniele, CHARRET Philippe, DUJARDIN Louis Antoine, MOUGEY Philippe, COROUGE Janie, CHAUVIN Camille, CHAUVIN DROZ Sylvie, DANUS Pandora, ROBERT Caroline, CASTETS Christophe, BOUSQUET Thomas, ROYAUTE Lea, GUTTIEREZ Thomas, ADAM Anthony, LECERRE Arnaud, AXEL Jean, MORIHAIN Soline, ALBERTEAU Marion, TASSEL Ludivine, VIGLIETTI David.
Ils nous permettent d’atteindre 12% de notre objectif.
Envie d’une Transat en mai 2018 
de faire la Legends Race en juin 
de participer à la Route du Rhum
ou une simple croisière…

REJOIGNEZ L’ASSOCIATION 

Facebook
Google+
Flickr
YouTube
This email was sent to contact@charleemarines.com

You received this email because you are registered with Your Company
Envoyé par

SendinBlue

© 2018 NEPTUNE
%d blogueurs aiment cette page :